Le premier a été un coup franc qui a glissé sous le mur, a dévié à travers une paire de jambes, mal-pieds le gardien et lentement glissé sur la ligne. Le second était un robinet dans lequel il littéralement n'avait même pas à se déplacer pour. Le troisième a été une pénalité qu'il a gagné et s'est converti.

Zlatan Ibrahimovic a eu plutôt une journée confortable au bureau comme Manchester United a battu Saint-Etienne 3-0 dans la première manche de leur ligue Europa League 32 match nul jeudi. En quatre ans avec le Paris Saint-Germain dans la ligue française, le vétéran attaquant suédois a puni Saint-Etienne avec 14 buts en 13 rencontres. Il a casually fait que 17 sur 14 comme il a rencontré ses vieux fouetter des garçons pour la première fois avec les diables rouges.

Dès le début, Saint-Etienne a plutôt secoué United, qui a fait quelques maladresses maladroites dans le dos. Mais les visiteurs français n'ont pas exploité ce démarrage instable. Et après un quart d'heure, le Zlatan Show s'est ouvert.

Son coup franc a été frappé faiblement et vraiment ne devrait pas avoir fait passé Stéphane Ruffier. Mais pour toutes les bonnes intentions et l'optimisme de Saint-Etienne, il serait surtout défait par la malchance.

Zlatan est venu deux fois près, avec un but de tête à juste titre refusé pour hors-jeu et un autre en-tête juste pensé, éventuellement par la main du défenseur Loic Perrin. Anthony Martial a absolument frappé un tir sur le poteau proche, mais c'est vrai à Ruffier.

 

À la 87e minute, Zlatan a eu le ballon dans la boîte et essentiellement tenu sur elle, traîner là jusqu'à ce que quelqu'un lui a donné un coup de pied et il pourrait descendre. C'était Kevin Theofile-Catherine qui l'obligeait.