La course n'est pas tout à fait couru deux-tiers du chemin encore. Mais il est déjà très clair qui va le gagner. Telle est l'avance de Chelsea sur le reste de la Premier League après 24 des 38 matchs du Blues.

Parce que la victoire de samedi 3-1 sur Arsenal - grâce à un objectif douteux par Marcos Alonso, un total de tous les temps par Eden Hazard et une erreur Petr Cech qui a donné Cesc Fabregas un tiers; Compensé par un but de consolation d'Olivier Giroud - a donné aux machines bleues d'Antonio Conte une avance de 12 points au sommet de la table, temporairement au moins. Deuxième place Tottenham Hotspur pourrait faire des points plus tard dans la journée. Mais Arsenal troisième place, évidemment, ne pouvait pas et restera une douzaine de points de retard. Liverpool et Manchester City chaque retard de 13 points, avec un match en main.

Bien que cet écart soit considérable mais pas énorme, la disparité entre le taux de chute efficace de Chelsea et le brouillage incohérent de tout le monde rend très improbable que quiconque attrape le Blues.

 

Il reste près de quatre mois à jouer cette saison. Mais la série de 13 victoires consécutives de Chelsea du 1er octobre au 31 décembre a placé une telle distance entre les quatre champions de la Premier League et le peloton qu'un cinquième titre en 13 ans semble inévitable.