Le football est un jeu étrange parfois. Athletic Bilbao a voyagé à Barcelone et a probablement eu la meilleure performance. Pourtant, le Barça a gagné trois points en remportant 3 à 0 et n'a jamais été en danger au second semestre. Paco Alcacer a marqué son premier but en Liga depuis avril et Lionel Messi a marqué d'un coup franc. Aleix Vidal a ajouté le troisième.

Luis Enrique a choisi de reposer Luis Suarez, même si Andrés Iniesta et Sergio Busquets sont toujours blessés. Et avait quelques choses cassées si légèrement différemment, le gestionnaire de Barcelone aurait pu être puni pour cela. Parce que Athletic, comme souvent, troublé Barca très tôt avec sa réticence à s'asseoir et à se cueillir séparément, attaquant agressivement à la place.

Une séquence maniaque d'ouverture s'est déroulée alors que les joueurs glissaient partout sur l'herbe initialement lisse de Camp Nou. Neymar avait une chance décente, mais n'a pas marqué. Et, à l'autre bout, Raul Garcia a remporté le ballon au large d'Andre Gomes dans la caisse de Barcelone et a clancé sa finition du poteau près, au-delà du battu Marc-Andre Ter Stegen.

Pourtant, tout à fait contraire à la course de jeu, le Barça est allé de l'avant. A la 18e minute, Neymar, en remontant lentement de son affaissement en forme, a battu son homme sur la gauche et a coupé en arrière pour Alcacer, qui s'est converti proprement sur une chance un peu difficile. Il était son premier but de championnat depuis qu'il venait de Valence dans un déplacement estival coûteux.

 

Avec la victoire, qui était assez confortable à la fin, le Barça a approché le Real Madrid dans un point au sommet de la table. Réel conserve deux jeux en main, cependant.